Kadhafi mort en chien et traîné  »ZANGA ZANGA »

Kadhafi mort en chien et traîné  ''ZANGA ZANGA'' dans International

 »إذا الشّعْبُ يَوْمَاً أرَادَ الْحَيَـاةَ فَلا بُدَّ أنْ يَسْتَجِيبَ القَـدَر »

Je tenais à commencer cet article par cette citation du poète Aboukassim Chabi si représentative de la situation,que petits et grands révolutionnaires chérissent tant:
« Si un jour le peuple souhaite la vie, cela finit forcément par se réaliser »

Pour nombre de ceux qui ont suivi les révolutions arabes au jour le jour, cet événement représentera certainement une particularité émotionnelle. Jeudi 20 octobre le peuple Libyen a vaincu. ‘’Vendi Vedi Vici’’ (je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu) pour reprendre la célèbre formule latine.

Seulement il faut dire que le peuple a longtemps souffert avant d’atteindre ce jour de gloire et de libération tant attendu par tous. Libyens ou non libyens, la joie est pareille quand on est partisan de la libération des peuples de la tyrannie.
Une victoire contre l’oppression, la tyrannie, le despotisme d’un monstre qui pendant 42 ans précisément a dérobé la liberté du peuple libyen.

Retour sur les lieux de la bataille :

Les faits sont là Kadhafi est bel et est bien mort, photos et vidéos à l’appui, comme le prouvent les diffusions des médias. Il paraît que le prétendu ‘’Guide’’ aurait été capturé. Cependant le flou rode toujours autour des circonstances de sa mort.
Est-il mort pendant sa capture, ou a-t-il été tué suite après avoir été déniché de sa cachette ?

Le haut commissariat de l’ONU, ainsi que L’ONG Amnesty International située à Londres viennent d’annoncer que si le président déchu a été tué délibérément après sa capture, alors cela serait considéré comme un crime de guerre.
Certes me dira-t-on, la justice n’est pas privée et nul n’a le droit de se rendre justice lui même. Mais ne sommes nous pas face à un criminel de guerre, qui a mit fin à tant de vies que cela ne se compte même plus.

Et lorsqu’il y a quelques moi les Etats-Unis ont lancé leur attaque ultra secrète de capture mettant fin à la vie de Ben Laden dans les minutes mêmes où il a été capturé, pourquoi cela n’a-t-il pas fait l’objet d’une enquête. Ya t’il une seule déclaration officielle sur une éventuelle enquête ? La réponse est non. Si comme on nous dit la justice est la même pour tous, alors que ceux qui revendiquent ces principes les appliquent leur répondrais-je.

Que l’on ne se moque pas de nous !!

Kadhafi était un rat capable de tout pour satisfaire son orgueil et ses envies les plus folles. Il s’était même créé une armée entière de femmes qui comme le révèlent les faits furent contraintes de s’engager dans son armée, violées et maltraitées.
Ce n’est pas par barbarie que je conteste cette enquête, qui comme je n’en doute guère fera certainement l’objet d’une grande impopularité auprès de l’opinion publique et surtout des libyens.
Réfléchissons une seule seconde à tous les actes commis par cet être amoral.

Une fin libyenne pas comme les autres:

Les peuples arabes ce sont soulevés pendant des mois. Cela a d’abord commencé avec les tunisiens et Ben Ali, les Egyptiens et Moubarak, et maintenant voici le moment de gloire pour les libyens avec Kadhafi. Cependant Kadhafi lui n’est plus là. Déterré de son Bunker comme un rat, il est mort en chien. Le peuple a trainé sa dépouille ’’Zanga Zanga*’’ .

Zanga Zanga*(« rue par rue’’ formule utilisée par Mouammar Kadhafi en personne)

Lina CHEQROUNI (The RASPOUTINE)

Laisser un commentaire